Couperose et Angiome

Qu'est ce que la couperose, appelée aussi ROSACEE ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La couperose, ou rosacée du visage se manifeste par des rougeurs et/ou des vaisseaux visibles des joues, du nez, du menton (et parfois du front, du cou et du décolleté). Elle est très fréquente dans notre région car elle survient surtout sur des peaux claires, qui prennent facilement des coups de soleil. Il existe aussi une certaine prédisposition familiale. 

Il s'y associe souvent un tiraillement de la peau (peau hyper-réactive, qui ne tolère pas les crèmes hydratantes classiques) et des flush (bouffées de chaleur) dans des endroits chauffés ou après ingestion d'un repas riche ou épicé, l'ingestion d'alcool ou un stress.

Les facteurs aggravant principaux sont l'exposition solaire (poussée classique 15 jours après un retour de vacances) et à de fortes chaleurs (la prise chronique de corticoides/immunosuppresseurs est également à l'origine de rosacée).

Il s'agit d'une maladie chronique, qui ne disparaitra donc pas spontanément; elle peut évoluer par poussées, avec apparition de boutons rouges et de pustules, qui ne doivent pas être confondues avec de l'acné. Plus tardivement, vers 60 ans, la peau devient irrégulière, granuleuse, elle s'épaissit, surtout au niveau du nez chez l'homme (rhinophyma).

Les traitements locaux et certains antibiotiques peuvent être transitoirement efficaces sur les poussées (Soolantra®, tétracyclines).

Concernant les angiomes, on en distingue de nombreux types, merci de vous diriger au paragraphe "angiomes" 2.

 

Comment traite-t-on par lasers et y-a-t-il des contre-indications ?

Nous utilisons au cabinet le laser à colorant pulsé 595 nm (Perfecta, Candela), le laser Nd:YAG 1064 nm (Elite+, Cynosure) et la LED (Deleo) dans le rouge en fonction du type de couperose.

Les lasers vont émettre une énergie lumineuse et, en fonction du réglage des paramètres, coaguler les vaisseaux apparents ou les faire éclater (mode purpurique). On traite vaisseau par vaisseau ou spot par spot (7 à 10 mm) en fonction de l'appareil. La séance dure entre 20 et 40 minutes. Il faut 2 à 3 séances, espacées d'au moins 6 semaines pour avoir un beau résultat.

La peau avant la séance doit être démaquillée et nettoyée avec un produit doux. Il n'y a pas d'anesthésiant local à appliquer (celui-ci fait disparaitre les vaisseaux que l'on ne peut donc plus voir pour traiter). Le traitement est désagréable (impression de "coup d'élastique" sur la peau ou d'échauffement) mais tout à fait tolérable.

Les peaux bronzées (et les patients ayant appliqué de l'auto-bronzant) ne peuvent pas être traitées et on attend souvent que le patient ait la peau la plus claire possible. Les paramètres sont à adapter pour les peaux foncées, mates ou métissées qui sont plus difficiles à traiter. Il n'y a pas d'autre contre-indication.

 

Quelles sont les suites après le laser ?

Pour le laser à colorant pulsé 

  • Cela dépend du type de couperose et donc des paramètres de réglage; le patient sera informé de l'importance de prendre des jours de repos en fonction de sa profession car une éviction sociale est souhaitable : en effet, ce laser donne un oedème du visage avec rougeurs, qui dure de 3 à 10 jours. Un minimum d'éviction sociale est possible, il faudra dans ce cas augmenter le nombre de séances.
  • Concernant le cas de zones d'érythrose (rougeur permanente sans vaisseaux visibles à l'oeil nu), il est préférable de réaliser un purpura violet (aspect de ronds de couleur aubergine) au niveau de la zone traitée, qui peut durer 10 à 15 jours. Ce purpura signe l’éclatement des petits vaisseaux traités et il est plus garant d’une meilleure efficacité. 
  • L'amélioration est progressive dans les semaines suivantes et bien visible.
  • Une photo-protection est indispensable pendant le mois qui suit le laser.
  • La couperose/rosacée étant une maladie chronique, une à 2 séances d'entretien par an vous seront proposées.

Pour le laser Nd:YAG

  • Il n'y a pas pas d'oedème en general, mais des rougeurs pendant 2 à 3 jours (maquillables).
  • Des petites croûtes sont possibles, elles s’éliminent en 4 à 7 jours.
  • Une à 2 séances par an sont recommandées.

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales