Varicosités

Comment fonctionnent les lasers vasculaires ? 

Les lasers vasculaires que nous utilisons sont le laser à colorant pulsé et le laser Nd:YAG 1064 nm. 
Le laser à colorant pulsé émet une lumière à 595 nm, qui reconnaît les vaisseaux rouges et superficiels. En fonction des paramètres utilisés (taille du spot, énergie, temps de pulse...), on adapte la technique à chaque type de vaisseau rouge. 

Le laser Nd:YAG est un laser qui émet une lumière d’une longueur d’onde de 1064 nm, ce qui a l'avantage d' avoir une bonne profondeur de pénétration cutanée, il permet de traiter des vaisseaux assez profonds, violacés ou bleutés. 

Comme la sclérothérapie, ces lasers vont coaguler les vaisseaux.

Consultez notre galerie photo

Quelles sont les principales indications et y a-t-il des contre-indications ?

Ces lasers sont particulièrement indiqués pour le traitement des varicosités des cuisses et des jambes.  

A noter que même les varicosités des chevilles peuvent être traitées, alors que la sclérothérapie n'est pas indiquée à ce endroit.  

Comme pour tous les traitements par laser, une consultation est indispensable pour une analyse clinique de votre état veineux et pour vous interroger sur vos antécédents veineux et les médicaments que vous prenez (par exemple, un traitement par anti-coagulants forts va augmenter les risques de bleus). On vous interroge sur le port de chaussettes/collants/bandes de contention, si vous ne les portez pas le jour de la consultation. 

Un examen écho-doppler récent est souhaitable en cas de facteurs prédisposants aux varices. 

Il n'y a pas de contre-indications médicamenteuses. 

Comment se déroule la séance ? 

On ne se sert habituellement pas de crème anesthésiante de type Emla®, car cette crème entraîne une vasoconstriction qui gêne la vision des vaisseaux.

Pour le laser Nd:YAG, on utilise l'appareil de refroidissement pour diminuer l'inconfort car ce laser est un peu douloureux quand on réalise les impacts (pas après). 
Nous réalisons un traitement laser le long de chaque vaisseau, contrairement à l'épilation laser, par exemple, où l'on réalise un traitement zone par zone. Un appareil de transillumination peut être appliqué au contact de la peau, il permet de mieux voir les vaisseaux plus profonds à traiter. 
A la fin de la séance, vous verrez toujours vos vaisseaux, mais avec une rougeur, et parfois un petit gonflement autour et une sensation de chaleur ou de petit picotement. Nous appliquons ensuite une crème cicatrisante et apaisante.  

Quelle est l'évolution après la séance ? 

On peut avoir des bleus (hématomes) sur certaines zones traitées, non douloureux mais visibles pendant 15 jours, comme quand on se fait un bleu après s'être cogné.  
Les vaisseaux peuvent passer par une couleur brune qui disparaît toujours. L'amélioration est en général assez longue à voir, en moyenne 3 mois mais est très satisfaisante. 

Le nombre de séances dépend de la quantité de vaisseaux que veut se faire traiter la patiente. 
 

Rarement, des croûtes peuvent apparaître, elle vont guérir plus lentement, il faudra alors mettre de la crème cicatrisante plus longtemps. Mais de petites cicatrices peuvent alors être visibles ensuite, car l’épiderme des cuisses et des jambes est très fragile. Nous prenons alors en charge ces petites cicatrices au cabinet. 

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales